Chef d’orchestre, compositeur et pianiste, Sergey Neller a récemment capturé l’attention du monde de la musique classique en remportant le 2e prix du prestigieux concours de direction d’orchestre Gustav Mahler 2016, accueilli par l’orchestre symphonique de Bamberg.

 

Qualifié « d’immense talent » par le Neue Zürcher Zeitung, le style dramatique et la profonde connaissance musicale de Neller le démarquent de ses pairs. Ayant dirigé des ensembles de renom tels que la Tonhalle-Orchester Zürich, l’Orchestre Régional de Cannes, les Bamberg, Berlin et Brandenburg Symphoniker, le Gstaad Festival Orchestra, l’Argovia Philharmonic et le Brandenburg Staatsorchester de Frankfort parmi d’autres, la carrière de Neller suit une trajectoire ascendante rapide. Parmi ses mentors, il compte de grandes personnalités telles que John Carewe, Neeme Järvi, Valdimir Jurowski, Yannick Nézet-Séguin, Jorma Panula, Gennady Rozhdestvensky, Sir Simon Rattle et David Zinman.

 

Né en Russie, Neller étudie la composition et le piano au conservatoire Tchaïkovski de Moscou. Il a étudié la direction d’orchestre à l’Universität der Künste Berlin, où il était boursier de la fondation Konrad Adenauer.De 2002 à 2006, Neller était bénéficiaire d’une bourse de la prestigieuse fondation Mstislaw-Rostropovich, période durant laquelle il composa son premier opéra «Tintagiles » dont la première eût lieu à l’opéra Helikon de Moscou. Composé sur un livret original basé sur la pièce de Maurice Maeterlinck « La mort de Tintagiles », l’œuvre a attiré l’attention de la presse internationale et a eu une forte résonance dans l’auditoire russe. En 2010, Neller achève son second opéra « Phèdre », composé sur un livret du poète contemporain russe et dramaturge Alexey Parin.

 

Neller a aussi connu un succès considérable en tant que pianiste en remportant plusieurs concours internationaux en Autriche, Bulgarie, Italie et aux Etats-Unis et donnant des concerts à travers l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Australie. Il a aussi réalisé plusieurs enregistrements d’œuvres de Chopin, Medtner, Oborin et Scriabine.

Druckversion Druckversion | Sitemap
© Sergey Neller